Le blason

blason-petit« De gueules à l’épée d’argent garnie d’or et d’une crosse d’évesque de même en sautoir, au chef d’azur chargé de deux anilles d’or, soutenu par une devise ondée d’argent et une champagne d’argent au chef d’azur chargé de deux burelles potencées contre potencées d’or. »

Ceci n’est pas une formule secrète, mais le descriptif héraldique du blason de Livry-Louvercy, adopté par le conseil municipal dans sa scéance du 8 novembre 1996.

Voici les explications en langage usuel de chaque mot héraldique :

  • gueules : couleur rouge pour le fond de l’écu.
  • épée d’argent garnie d’or : la lame est d’argent dont la garde et la poignée sont en or (il représente St Martin, patron de Louvercy).
  • crosse : est le bâton pastoral qui, s’il est contourné vers la droite est celle de l’abbé, s’il est contourné vers la gauche est celle de l’évêque (il représente St Rémy, patron de Livry), en sautoir (c’est à dire en croix de St André) symbolise le mariage des 2 communes.
  • chef : partie supérieur de l’écu
  • azur : couleur bleu
  • anille : cheville posée autour des moyeux du moulin. Les deux anilles symbolisent les deux moulins à eaux de Livry-Louvercy.
  • devise ondée : division d’une pièce honorable. Ici, elle divise le chef du fond de l’écu (représente la rivière Vesle).
  • champagne d’argent : partie inférieur de l’écu (représente la plaine de craie).
  • burelle : ligne dont l’épaisseur est égale ou inférieur au dixième de la hauteur de l’écu.
  • potencée : pièce dont la bordure ornée de potences en forme de T. Les contours ainsi obtenus constituent une grecque).
  • contre potencée : pièce dont les potences sont opposées les unes aux autres.

blason