Jules Achille Remy

Né le 2 septembre 1826 à Mourmelon-le-Grand, fils d’un instituteur de Livry-sur-Vesle, il venait souvent se reposer et recevoir ses amis à Louvercy dans une maison qu’il appelait la « Calmeuse ».
Il fit des études brillantes à Châlons-en-Champagne. En 1848, il fût nommé professeur adjoint au collège Rollin où il publia un ouvrage de botanique.

A 25 ans, il reçut une mission du gouvernement aux Iles Sandwich. Sur sa route, il visita longuement le Chili, le Pérou, la Bolivie et les îles Marquises. Son séjour dura 3 ans et demi.
A Hawaï, il fût l’ami du roi Kamehameha III. Quand douze ans plus tard, la fille du souverain fut reçue en France par le gouvernement impérial, c’est Jules Remy qui lui servit d’interprète.

En 1860, il publia son voyage au pays des Mormons (qui eut un grand succès) qu’il fit en 1855 au cours d’un vrai tour du monde.
En 1857, il voyage en Amérique du Nord.
En 1858, il revient par l’Algérie, Gibraltar puis l’Espagne.
En 1859, il voyage en Italie.
En 1862, il voyage en Indochine et au Tibet.

Il fit une conférence au théâtre de Châlons sur deux religions qu’il avait découvertes, l’une en Amérique du Nord (Mormons) et l’autre en Extrême-Orient (Bouddhistes).

Revenu à Livry-Louvercy en 1868, il publia plusieurs récits de ses voyages. Il possédait une bibliothèque très variée qui étonnait ses amis.

Quand il cessa de voyager, il fut promu Inspecteur des Ecoles.

Il s’éteignit le 2 septembre 1893 après une vieillesse d’un bonheur tranquille entouré des siens. Sa tombe se trouve au cimetière de Louvercy.